Please choose Language or Country
or
Les Habsbourg ont pesé plus qu’aucune autre dynastie sur le destin de l’Europe. Pendant plus de six siècles, cette lignée donna des souverains au Saint Empire romain germanique et à l’Autriche-Hongrie. Partez à la découverte du passé impérial de notre pays.
Haute-Autriche

Musée de la ville de Bad Ischl
En 1853, François-Joseph Ier et l’impératrice Sisi fêtèrent leurs fiançailles dans l’ancien hôtel Austria. Aujourd’hui transformé en musée, il retrace l’évolution de la ville de Bad Ischl et notamment l’importance de l’extraction du sel, puis l’essor du tourisme thermal et l’élévation au rang de résidence d’été impériale.
Musée de la ville de Bad Ischl 

Villa Impériale
La villa Impériale, située dans l’ancien Kaiserpark, fut offerte en cadeau de mariage par l’archiduchesse Sophie à François-Joseph Ier et Sisi. Elle servit pendant une soixantaines d’années de résidence d’été pour la cour impériale. Visites guidées uniquement.
Villa Impériale de Bad Ischl

Vienne

Musée Sisi et appartements de l’empereur à la Hofburg
Situé dans la Hofburg, à Vienne, le musée Sisi expose, parmi une quantité d’objets personnels ayant appartenu à l’impératrice, la reconstitution de la robe qu’elle porta à la veille de ses noces, sa robe de chambre ainsi que son ombrelle, son éventail et ses gants. On peut y voir aussi la reconstitution grandeur nature du luxueux wagon de chemin de fer qu’utilisait cette passionnée de voyages. Dans les appartements impériaux se trouvent aussi le cabinet de toilette et la salle de gymnastique de Sisi ainsi qu’une salle de bain privée, qu’elle fut le premier membre de la famille impériale à se faire installer, en 1876.
Hofburg de Vienne

Hofmobiliendepot
Non loin de du Musée Sisi, on peut découvrir  le Hofmobiliendepot, qui expose les meubles ayant servi lors des tournages des films consacrés à Sisi.

Église des Augustins
C’est en l’église des Augustins que furent célébrés les mariages de l’archiduchesse Marie-Thérèse et de François de Lorraine, de l’empereur François-Joseph Ier et de sa chère « Sisi » ou du prince héritier Rodolphe et de la princesse Stéphanie de Belgique, mais aussi de Napoléon Ier et de l’archiduchesse Marie-Louise de Habsbourg-Lorraine. On admirera particulièrement le cénotaphe de l’archiduchesse Marie-Christine, par Antonio Canova (1798-1805), et la chapelle Saint-Georges, de style gothique (1337, accès par la chapelle Notre-Dame de Lorette). L’église renferme enfin la célèbre crypte des Cœurs, où sont conservés les cœurs de 54 membres de la dynastie des Habsbourg dans des urnes en argent.
Église des Augustins 

Château de Schönbrunn
L’ancienne résidence de la famille impériale est l’un des plus beaux châteaux baroques en Europe. Le château de Schönbrunn possédait, en plus des salles de pure représentation, des appartements privés dans lesquels l’empereur et ses très nombreux proches passaient le plus clair de l’année. Son importance historique, son architecture unique et la splendeur de sa décoration lui ont valu d’être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Château de Schönbrunn

Lainzer Tiergarten et villa Hermès
Le Lainzer Tiergarten, qui fait partie du Wienerwald, servait de réserve de chasse à l’empereur. On y trouve aujourd’hui encore des enclos à sangliers et cervidés. La villa Hermès, cadeau de François-Joseph Ier à son épouse Sisi, fut somptueusement aménagée et décorée. Ce parfait exemple de villa de la fin de l’époque romantique abrite aujourd’hui l’un des musées de la ville de Vienne.
Villa Hermès

Crypte impériale (crypte des Capucins)
La crypte impériale située sous l’église des Capucins abrite les dépouilles de 146 nobles, dont 12 empereurs et 19 reines ou impératrices. Le somptueux double sarcophage destiné à Marie-Thérèse et son époux, l’empereur François Ier de Habsbourg-Lorraine, est l’œuvre de Balthazar Ferdinand Moll. Celui de leur fils Joseph II est nettement plus modeste en comparaison. Le dernier empereur à avoir été inhumé ici est François-Joseph Ier (1916). Les sarcophages de l’impératrice Sisi et du prince héritier Rodolphe se trouvent eux aussi dans la crypte, qui reste placée sous la surveillance de l’ordre des Capucins.
Crypte impériale

La Ringstrasse de Vienne
« Telle est ma volonté… » : c’est avec ces mots que l’empereur François-Joseph a ordonné la construction de la Ringstrasse en 1875. Bordée de chefs-d’œuvre architecturaux de part et d’autre de son tracé, elle est considérée comme le plus beau boulevard du monde et invite à un voyage dans le temps sur les traces des Habsbourg : des édifices somptueux comme l’Opéra National, la Hofburg, le Musée de l’histoire de l’art, le Muséum d’histoire naturelle, le Parlement, l’hôtel de ville, le Burgtheater, l’université, l’église votive, la Bourse - pour ne citer qu’eux - font suite à de magnifiques palais construits par les familles aisées de la capitale. Au milieu de ce décor urbain, de jolis parcs et jardins offrent un cadre idéal pour se détendre.
Ringstrasse de Vienne
_________________________________________________________________

Haute-Autriche Le „Karmel Mayerling“ est l’ancienne demeure de chasse l'archiduc héritier Rudolph. C’est également le théâtre authentique de la „Tragédie de Mayerling“, mondialement connue. C’est ici en 1889, que succomba l’unique fils de l’empereur François-Jospeh et de Sisi à l’âge de 17 ans dans des circonstances tragiques. Jusqu’aujourd’hui persiste le « mythe de Mayerling » avec toutes sortes de spéculations autour du drame. A la demande de l’empereur, la demeure fut reconstruite en sept années pour devenir un monastère pour l’ordre des carmélites.
Aujourd’hui, le Kamel Mayerling est un monastère vivant. Venez, et voyez par vous-mêmes : www.karmel-mayerling.org
 

 

Tyrol

Monnaie de Hall
La Monnaie de Hall est riche d’une longue tradition associée à la légende des Habsbourg. La première monnaie d’argent y fut frappée en 1486. En 1567, l’empereur Maximilien II fit frapper la première monnaie à l’aide du nouveau procédé du moulin à rouleaux. Sous le règne de l’impératrice Marie-Thérèse fut créé le célèbre thaler qui porte son nom. Émis à plus de 17 millions d’exemplaires, il servit de moyen de paiement dans tout l’Empire, et même au-delà. La visite du musée permet de lever un coin de voile sur l’univers fascinant des monnaies et sur cinq siècles d’histoire numismatique en Europe. Vous y admirerez notamment le premier thaler de l’histoire, ou le plus gros thaler d’argent au monde (plus de 20 kg). Depuis le sommet de la tour du château se dévoile un panorama inoubliable sur le vieux centre médiéval de Hall et le décor impressionnant du massif des Karwendel, terrain de chasse privilégié d’un grand nombre de souverains de la dynastie des Habsbourg.
Hall-Wattens

Château d’Ambras et Hofkirche d’Innsbruck
L’archiduc Ferdinand II (1529-1595) fut toute sa vie un ardent collectionneur de beaux objets. C’est ce qui vaut au château d’Ambras, situé au sud d’Innsbruck, de posséder tous ses trésors, peintures, armes et autres curiosités venues du monde entier. Cette collection forme aujourd’hui une exposition permanente accessible au public.
L’arrière-grand-père de Ferdinand, l’empereur Maximilien Ier de Habsbourg (1459-1519), tenait beaucoup à laisser une trace politique et artistique après sa mort. Son mausolée, dans l’église Hofkirche d’Innsbruck, est composé d’un sarcophage veillé par 28 statues de bronze plus grandes que nature. Ces « hommes en noir » – représentant le souverain, ses ancêtres et ses descendants – et le cénotaphe furent dessinés et réalisés par les meilleurs peintres, sculpteurs, bronziers et ferronniers de l’époque. Le mausolée est d’ailleurs considéré comme un chef-d’œuvre de l’art de la Renaissance au Tyrol. Ne manquez pas non plus la chapelle d’Argent, avec son autel rehaussé de reliefs en métal précieux, ses voûtes d’ogive et ses tableaux de la Renaissance.
Château d’Ambras
Hofkirche d’Innsbruck  

 

Styrie : l’empereur François-Joseph et Sisi à Mürzzuschlag

À la mi-mai 1854, l’empereur François-Joseph Ier et Sisi, fraîchement mariés, firent le voyage de Vienne à Mürzzuschlag pour l’inauguration du chemin de fer du Semmering, qui permettait de franchir les Alpes et allait jusqu’à Trieste. Le couple impérial passa ainsi sa lune de miel en Styrie. Ce ne fut pas la dernière fois que l’empereur emprunta la Semmeringbahn : le souverain prit très souvent ce train pour séjourner dans le relais de chasse impérial de Mürzsteg. Un wagon spécialement conçu et aménagé lui garantissait tout le confort qui seyait à son rang tout en le plongeant dans l’ambiance de la chasse. Le musée Südbahn consacré à ce train inscrit au patrimoine mondial permet notamment d’admirer le nécessaire de voyage de l’empereur avec sa pipe, son bourre-pipe, son coupe-cigare, sa plume et son buvard. Quant à la voiture « k.u.k. Caféwaggon », elle permet aux visiteurs de se détendre autour d’un café avec une part de gâteau, voire d’une bière de Trieste.
Musée Südbahn
Chemin de fer du Semmering 

 

Burgenland : château de Halbturn

C’est l’empereur Charles VI qui fit ériger ce château comme relais de chasse et résidence d’été. Datant du début du xviiie siècle, c’est aujourd’hui le principal monument de l’époque baroque du Burgenland. Les travaux furent confiés à Lucas von Hildebrandt, l’un des architectes les plus renommés de son temps, à qui l’on doit notamment le château du Belvédère et de nombreux palais à Vienne. Marie-Thérèse, fille de l’empereur, racheta le château à la Couronne de Hongrie et en fit don à sa propre fille, l’archiduchesse Marie-Christine, à l’occasion du mariage de cette dernière avec le duc Albert-Casimir de Saxe-Teschen. La visite guidée à travers le village de Halbturn, le parc du château et les anciennes écuries permet de se faire une idée des trois siècles d’histoire de ce site unique.
Château de Halbturn

 

Carinthie : sur les traces de la noblesse à Millstatt

Lorsque l’aristocratie de la monarchie austro-hongroise découvrit l’art de la villégiature, plusieurs proches des Habsbourg et autres membres de la cour impériale se firent construire des villas à Millstatt. Une vingtaine de ces bâtiments historiques datant de la seconde moitié du xixe siècle sont encore visibles. Le Villenweg permet de se promener en admirant leurs façades jaunes aux volets verts, leurs jolis oriels et leurs fières tourelles. Plusieurs de ces vastes villas fin de siècle ont été transformées en hôtels.
Les empereurs germaniques Frédéric III de Styrie et Maximilien Ier étaient très attachés à l’ordre militaire de Saint-Georges, qui siégeait à l’abbaye de Millstatt. En hommage à ces liens entre la maison impériale et Millstatt, ses habitants instaurèrent une fête annuelle pour l’anniversaire de François-Joseph Ier (18 août). Il y a une trentaine d’années, l’office de tourisme local a remis cette coutume au goût du jour en instaurant une grande fête impériale. Les visiteurs ont même l’occasion de louer un costume d’époque.
Office de tourisme du lac de Millstatt


Tout savoir sur l’histoire des Habsbourg :
www.habsburger.net 

Sur les traces des Habsbourg

Les grands musées en Autriche



Découvrez les grands musées en Autriche !

Service et contact

Nos experts du Service Info Vacances se font un plaisir de vous renseigner de 9 h 00 à 17 h 00, du lundi au vendredi.

Tél.: France : 0800 941 921│Belgique et Suisse : 00800 400 200 00*

*numéro gratuit depuis un téléphone fixe

Brochures à télécharger

Les plus belles brochures sur l’Autriche

Commandez vos brochures en direct !

S’abonner à notre newsletter

Pour recevoir nos informations et nos bons plans et bénéficier de nos meilleures offres et avantages, abonnez-vous à notre newsletter.

Newsletter

Bildrechte

Österreich Werbung betreibt unter den Hauptdomains www.austria.info bzw. www.austriatourism.com Websites, die in erster Linie der Bewerbung Österreichs als Fremdenverkehrsland dienen.