Navigation Contenu Activités en Autriche

Histoire de la musique

Wolfgang Amadeus Mozart, Joseph Haydn, Franz Liszt ou Gustav Mahler ont voyagé tout au long de leur vie. Dans les grandes villes d’Europe, ils voulaient non seulement ensorcelé le public avec leur musique, mais venaient également chercher idées et inspiration pour leurs œuvres. Aujourd’hui, les influences des grands compositeurs d’Autriche inspirent en retour les musiciens au-delà des frontières. Le pays est un véritable lieu de pèlerinage pour les amateurs et professionnels de la musique du monde entier, qui assistent aux festivals, visitent les musées et les lieux marquants de la vie des compositeurs, pour appréhender mieux encore la compréhension de leurs œuvres.

Espace Franz Liszt © Burgenland Tourismus / Ulrich Schwarz
Espace Franz Liszt © Burgenland Tourismus / Ulrich Schwarz
Maison natale de Mozart © Österreich Werbung/Diejun
Maison natale de Mozart © Österreich Werbung/Diejun
Concert for Europe, Schönbrunn Palace © Wiener Philharmoniker
Concert for Europe, Schönbrunn Palace © Wiener Philharmoniker
Lorsque 150 000 personnes écoutent l’orchestre philharmonique de Vienne lors du concert annuel pour l’Europe en plein air, le public composé d’un mélange hétéroclite. Le parc du château de Schönbrunn accueille alors des touristes de passage, des gens du coin ainsi que des amateurs d’opéra venus pour écouter la musique de compositeur connus mondialement. Et parmi eux, on compte bien évidemment des célébrités autrichiennes telles que Mozart, Haydn, Liszt et Mahler.
 

Mozart

À l’âge tendre de six ans déjà, Wolfgang Amadeus Mozart entreprit avec sa famille un voyage hors du commun pour l’époque. Traversant d’innombrables villes d’Allemagne et de Belgique, l’enfant prodige se rendit à Paris et Londres, ou il subjugua son public en jouant sur son piano.
Même si aujourd’hui les œuvres de Mozart nous semblent toutes provenir du même moule, ce fut en réalité un conglomérat d’influences et d’impulsions de diverses cultures. La reprise d’éléments d’opéras italiens et la collaboration avec le librettiste Lorenzo da Ponte confortèrent plus tard l’influence de la musique italienne sur les œuvres de Mozart.
 

Haydn

Même pour un compositeur autant attaché à sa terre natale que l’était Joseph Haydn, les voyages et les échanges culturels européens étaient importants pour une constante évolution de son style. Lorsqu’il reçut en 1791 une offre de composition à Londres, Haydn, qui avait travaillé presque toute sa vie au service de la famille des princes Esterházy, s’empressa d’accepter. Aux doutes de Mozart relativement au fait qu’il ne parlait pas un mot d’anglais, Haydn rétorqua : « Ma langue est comprise dans le monde entier ! »

Les quatre années qu’il passa en Angleterre eurent sur Haydn l’effet d’un coup de fouet : il composa autant d’œuvres qu’il faudrait normalement toute une vie pour écrire. Pas moins de 250 compositions, comme par exemple son opéra « Orfeo » et les « 12 symphonies londoniennes », dont la célèbre symphonie « La surprise », y ont vu le jour. Même en étant à l’étranger, Haydn n’oublia pas ses racines dans le Burgenland, ce qui se traduisit par des sonorités plutôt inhabituelles pour les Britanniques : dans les symphonies londoniennes il laissa échapper des chansons empruntées au folklore hongrois et croate et utilisa pour cela la « gamme tzigane ».
 

Liszt

Franz Liszt, se sentait tout aussi lié avec l’actuel Burgenland. Il se présentait d’ailleurs volontiers sous son nom hongrois, Liszt Ferencz. Déjà enfant, il était déjà fasciné à Raiding par les musiciens de la minorité rom de Hongrie qui avaient un immense répertoire de compositions propres et étrangères, sans instructions de notes ni règles de composition figées. Bien qu’il quitta sa terre natale assez tôt à l’âge de 12 ans, il resta toujours fidèle à ses origines d’un point de vue musical. Sa musique est aussi diversifiée et chatoyante que le fut sa vie. Classicisme viennois, courants culturels et politiques parisiens du XIXe siècle, culture musicale italienne, russe et allemande et héritage musical hongrois, qui interpellait tant le compositeur, affluèrent dans son œuvre, qui jusqu’à aujourd’hui échappe à toute catégorie.
 

Mahler

Un autre compositeur à citer est Gustav Mahler, né de parents juifs en Moravie. Déjà très jeune, il fut marqué par les influences musicales variées de sa région, la musique populaire morave, les orchestres militaires et même les chansons paillardes qu’on entendait dans les auberges. Peu après ses études à Vienne, il affirma son grand talent de chef d’orchestre et exerça à Ljubljana, Olomouc, Cassel, Prague, Leipzig, Budapest et Hambourg avant de finalement devenir directeur d’opéra de la cour impériale à Vienne.