Navigation Contenu Activités en Autriche

Jardin du Château de Hellbrunn

Au pied du Hellbrunner Berg, à la lisière de Salzbourg, se dresse l’un des plus somptueux monuments de la Renaissance du nord des Alpes : la « folie » de Hellbrunn, avec son vaste parc, fut érigée en 1612 pour servir de palais d’été au prince-archevêque Marcus Sitticus von Hohenems. L’eau y joue un rôle de tout premier plan.

château Hellbrunn, Salzbourg © Hellbrunn Palace

L’eau sert d’élément architectural dominant d’un bout à l’autre du château, comme peut le constater immédiatement le visiteur. Marcus Sitticus (Markus Sittich) se fit construire un parc destiné tout à la fois à distraire, surprendre et impressionner ses hôtes. La mythologie grecque y figure en bonne place, témoin les grottes de Neptune, Orphée et Vénus, tandis que les « ruines » et la « grotte aux miroirs » plongent le visiteur dans un univers insolite. Les automates animés à la seule force de l’eau témoignent quant à eux de l’ingénierie de l’époque : 200 personnages assemblés à la main peuplent le théâtre d’automates et reproduisent la vie d’une petite ville de l’époque baroque en maniant outils et instruments de musique. L’eau surgit enfin d’un très grand nombre de fontaines disposées à travers les jardins. Lors du « songe d’une nuit d’été » (du 1er juillet au 31 août), le parc se montre sous son jour – ou plutôt son soir – le plus romantique et enchante les visiteurs par les jeux de reflet de la lune et des étoiles dans ses divers bassins.

Ce n’est pas par hasard que ce parc de 60 hectares est désigné par les historiens comme un « trésor de l’art paysager » : il combine en effet des zones aménagées dans un souci artistique et d’autres laissées à l’état de nature, comme les biotopes du site de Salzachauen. Le charmant petit manoir de Waldems, situé sur une hauteur surplombant le parc, permet aux visiteurs de découvrir le musée des Arts et Traditions populaires de Salzbourg, qui présente un aperçu des us et coutumes et de l’histoire de la région. La carrière de Hellbrunn fut quant à elle transformée par Marcus Sitticus en scène à ciel ouvert : c’est même la plus ancienne d’Europe. Le « Steintheater » accueillit ainsi la première représentation d’un opéra au nord des Alpes, en 1617.

À la belle saison, les sportifs arpentent les pistes de jogging du parc pendant que les enfants se défoulent dans la vaste aire de jeux. En hiver, une piste de ski de fond est à disposition de tous en accès libre.

www.hellbrunn.at