Navigation Contenu Activités en Autriche

Du petit chanteur au maître de chapelle

Joseph Haydn est né le 31 mars 1732 à Rohrau (Basse-Autriche). C’était le deuxième d’une famille de 12 enfants. Son père était maître charron, sa mère, cuisinière. Son talent musical ne tarda guère à être repéré.

Maison natale de Haydn, Rohrau © Foto: Mayer
À l’âge de six ans, Haydn commence à apprendre à chanter et jouer de la musique chez un cousin de Hainburg (Basse-Autriche). Le petit Joseph finit par attirer l’attention du maître de chapelle de la cathédrale Saint-Étienne de Vienne, qui le fait entrer dans le chœur à l’âge de huit ans.

Neuf ans durant, Haydn reçoit ainsi une éducation musicale plus pratique que théorique. Il se produit parfois comme soliste dans les cercles aristocratiques viennois.

Mais en 1749, c’est la mue : Haydn est soudainement exclu du chœur. Il entre alors au service du célèbre maître de chapelle Nicola Porpora, dans la Michaelerhaus, qui s’élève aujourd’hui encore près de l’église Saint-Michel, où Haydn joue de l’orgue. Il profite de cette période pour parfaire pendant cinq ans son éducation musicale. Il vit chichement, certes, mais heureux dans sa chambre sous les toits : « Libre de travailler mon clavecin tout rongé par les vers, je n’aurais envié aucun roi au monde », écrit-il.

En 1760, après quelques années passées au château de Wieselburg (Basse-Autriche) puis comme maître de chapelle du comte Morzin, à Lukavice, près de Plzeň (Rép. tchèque), Haydn retrouve la cathédrale Saint-Étienne, mais cette fois pour y épouser Maria Anna Keller, la fille d’un perruquier. C’est pourtant de sa sœur que Haydn est amoureux et leur mariage se soldera par une union sans amour et sans enfants. On prêtera même quelques aventures extraconjugales au compositeur.