Navigation Contenu Activités en Autriche

Franz Liszt l'Européen

La vie de Franz Liszt le conduisit dans différents pays d’Europe, dont les diverses influences culturelles trouvèrent un écho dans son œuvre. Son ouverture au monde et son mode de pensée cosmopolite firent de lui un « citoyen européen » avant l’heure.

Musée Liszt © Österreich Werbung/Trumler

Franz Liszt : parcours en Europe

On ne sera donc pas surpris de retrouver la trace de Liszt dans de nombreux pays. À Budapest, c’est dès 1925 que l’Académie de Musique, fondée sur l’initiative du compositeur et dont il fut le premier directeur, porta son nom. En 1956, l’École supérieure de Musique Franz-Liszt de Weimar rendit hommage à l’œuvre du compositeur en lançant ses célèbres concours internationaux de piano et d’orgue. À Raiding, Weimar, Budapest et Bayreuth, plusieurs musées retracent la vie et l’œuvre du compositeur.

En 2006 a été inaugurée à Raiding (Burgenland) une salle de concert moderne, située juste à côté de la maison natale de Liszt. Dotée d’une excellente acoustique, elle organise chaque année un Festival Liszt ainsi que des concerts classiques de dimension internationale. La maison natale, avec sa toiture en bardeaux, a été transformée en musée en 1951 et récemment rénovée. En plus de nombreuses photos, de partitions et du masque mortuaire du compositeur, on y admirera quelques curiosités, comme le piano Érard dont il jouait.

En 2011, le Burgenland célèbre le bicentenaire de la naissance de Franz Liszt par une série de manifestations : concerts, expositions et autres projets exceptionnels consacrés à l’œuvre prodigieuse du compositeur et chef d’orchestre.
 

Un musicien de génie

Franz Liszt est réputé pour avoir révolutionné la musique pour piano et les techniques de composition. Rompant avec toutes les règles établies en tant que pianiste, il n’hésita pas à reprendre un ou plusieurs thèmes d’opéras connus pour les enrichir de ses propres compositions et en faire de brillantes pièces pour piano. Liszt est également considéré comme le pionnier du poème symphonique, genre musical qui vise à décrire en musique des sentiments exprimés à l’origine dans un autre art, comme la littérature ou la peinture. Parmi les œuvres symphoniques de Liszt, on peut citer la Faust Symphonie ou la célèbre Dante Symphonie. Celle-ci ne trouva pourtant point grâce aux oreilles de Brahms, qui y voyait une « anti-musique », tout juste bonne à « jeter au fumier » !

Mais Liszt composa aussi un grand nombre de pièces d’inspiration religieuse. Parmi ses principales œuvres de musique sacrée figurent la Missa solemnis, la Messe du couronnement, l’oratorio Christus et la Messe de Gran, qui fait partie des chefs-d’œuvre de la musique liturgique du XIXe siècle.
 

Citation :

« Les arts sont le plus sûr moyen de se dérober au monde ; ils sont aussi le plus sûr moyen de s’unir avec lui. » (Franz Liszt)