Navigation Contenu Activités en Autriche

La fête de Noël en Autriche

Le matin du 24 décembre, le salon est strictement interdit aux enfants, car le Christkind y travaille activement. C'est lui qui se charge d'apporter l'arbre, d'installer la crèche et de disposer les paquets autour. Heureusement, il est aidé par quelques anges. Il aura beaucoup travaillé, mais le bonheur des enfants le récompensera de ses efforts.

Marché de Noël à Linz, Haute-Autriche © panoramio.com - mscreative

En Autriche, toute la journée du 24 décembre, le salon reste une zone interdite aux petits, qui ne se tiennent plus d'impatience après avoir ouvert la dernière fenêtre de leur calendrier de l'Avent. Pourtant, il leur faudra attendre encore un peu...

Au crépuscule, les lumières de la maison s'éteignent. Le grand moment approche, mais pas question de franchir le seuil du salon, car le Christkind, une créature angelique ("Enfant Jésus") et ses compagnons s'acquittent de leur ultime tâche : allumer les bougies de l'arbre de Noël, sans lesquelles la fête ne serait pas complète.

A cet instant, les enfants braveraient volontiers tous les interdits, mais ils se retiennent, car on les a prévenus : s'ils entrent avant que résonne la clochette, les messagers du ciel s'envoleront et la pièce sera désespérément vide. Quel délicieux supplice!

Ding - dong - ding - dong!
C'est le signal tant attendu! Parents et enfants entrent dans le salon et découvrent un spectacle merveilleux. Comme le sapin est beau et comme la crèche, souvent héritée des grands-parents ou des arrière grands-parents, est magnifique sous la lumière des bougies. Et ces cadeaux qui attendent d'être déballés! Le papier et les rubans sont déjà un avant-goût du bonheur...
Avant de les ouvrir, en signe de recueillement, petits et grands entonnent un chant de Noël (très souvent "Douce nuit, sainte nuit", bien entendu).

Après le grand moment de joie de la remise des cadeaux, le dîner est vite servi. Généralement assez simple et à base de carpe (jadis, le 24 décembre, veille de fête, était un jour de jeûne), il se termine par la dégustation des petits gâteaux de Noël – une infinie variété de biscuits et de pain d'épices – que toutes les mères autrichiennes se font un devoir de confectionner à partir d'ancestrales recettes!

Bien entendu, la soirée n'est pas finie. On la savoure en famille à la lueur des bougies, ou à l'église, pour la Messe de Minuit, moment d'harmonie et de communion durant lequel les fidèles chantent ensemble des mélodies de Noël.
Le 25 et le 26 décembre, jours fériés en Autriche, on aura bien le temps de se reposer...