Please choose Language or Country
or

La mobilité douce

Marche dans les alpages, mini-bus à énergie solaire, vélo sur les berges du Danube… : pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, rien de tel que le slow travel. Prenez votre temps, levez le pied, imprégnez-vous des lieux : l’Autriche est le plus sûr chemin vers la (re)découverte de la nature !

Conseils :

Inévitables les émissions de CO2 en avion ? Oui, mais Austrian et Air France font partie de ces transporteurs aériens qui s’emploient à les réduire et proposent aux passagers d’atténuer l’impact de leur vol sur l’environnement par une compensation carbone (www.climateaustria.at ou www.goodplanet.org) : désormais, un calculateur permet à chacun de chiffrer son empreinte – environ 220 kg de CO2 pour un aller-retour Paris-Vienne.
Les vols avec escale sont bien sûr les plus polluants : si l’on veut se rendre de Paris à Innsbruck ou à Salzbourg, il est plus éco-responsable et souvent tout aussi rapide d’atterrir à l’aéroport de Munich et de poursuivre en train. Par ailleurs, 550 km à peine séparent l’Alsace du Vorarlberg : il suffit donc d’une demi-journée de train et de deux petits changements (à Bâle et Zurich) pour se retrouver en douceur au cœur d’une nature intacte.

Sans voiture :

Et une fois sur place ? La région du Pongau (Pays de Salzbourg) a mis au point un service d’éco-mobilité : les voyageurs qui arrivent par le train sont transférés… gratuitement de la gare à leur hôtel et vice versa. À Werfenweng, les hôteliers accordent des réductions sur le prix du séjour aux automobilistes qui font le choix de renoncer à circuler avec leur propre véhicule. Le village de Neukirchen, situé au cœur du parc des Hohe Tauern, se veut autofrei (« sans auto ») : on y circule en mini-bus ou en remontées mécaniques. À l’hôtel Chesa Valisa (Kleinwalsertal), les vacanciers sont invités à laisser leurs clés de voiture dans un « coffre-fort » à la réception. En échange, ils reçoivent à la fin de leur séjour… une tomme de fromage de la région !

Zéro carbone :

Autre moyen pour se déplacer en douceur : le vélo, en ville comme à la campagne ! Le réseau compte à lui seul 10 000 km de pistes cyclables bien balisées et aménagées, pour beaucoup d’entre elles, le long des lacs et des rivières. La plus célèbre de toutes – le Donauradweg – longe le Danube d’une frontière à l’autre, entre Passau et Hainburg : 434 km en roue libre, sur les anciens chemins de halage. On peut également faire du vélo en toute sécurité et loin des gaz d’échappement sur le Kirschblütenradweg – le « chemin des fleurs de cerisiers » (Burgenland) – ou au milieu des pommiers sur le Feiststritztalradweg (Styrie), deux parcours interdits aux voitures. Cartes interactives des itinéraires cyclables sur www.radtouren.at.

Train ou bus ?

Avec 5 700 km de lignes, il est possible de rallier en train (www.oebb.at) la plupart des sites les plus enchanteurs – le lac de Hallstatt, les chutes de Krimml, l’abbaye d’Admont… – selon des horaires cadencés : il y a un train toutes les 15 min entre Vienne et Baden, un toutes les 30 min entre Bregenz et Bludenz. Les bus, performants eux aussi, effectuent plus de 52 millions de km par an. Et certaines régions sont particulièrement bien desservies : au Vorarlberg, 97 % de la population vit à moins de 1.500 m d’un arrêt de bus.
 

Par Jean-Philippe Follet, auteur

L’Autriche à vélo

Piste cyclable du Danube, Grein, Haute-Autriche © WGD Donau Oberösterreich Tourismus/Hochhauser Piste cyclable du Danube, Grein, Haute-Autriche © WGD Donau Oberösterreich Tourismus/Hochhauser

Piste cyclable du Danube en Haute-Autriche

Bordée par les flots du Danube, au milieu d’un paysage de rives boisées et de prairies fleuries, la piste cyclable du Danube mène depuis plus de 30 ans les amateurs de la petite reine à travers l’un des paysages culturels les plus vieux d’Europe.
Pédaler en toute légèreté
La piste cyclable du Danube © Österreich Werbung / Peter Burgstaller La piste cyclable du Danube © Österreich Werbung / Peter Burgstaller

Vélo et culture

Pour tous ceux qui aiment faire du sport et savourer la richesse des paysages et du patrimoine, l’Autriche propose des pistes cyclables reliant de passionnants hauts lieux de culture. Alliez plaisir et découverte en faisant marcher votre tête et vos jambes !
Activité physique et culture
Rast am See in Kärnten © Kärnten Werbung, Franz Gerdl Rast am See in Kärnten © Kärnten Werbung, Franz Gerdl

Pédaler au bord des lacs et rivières

Eaux cristallines et berges sauvages : découvrir les lacs et rivières d’Autriche en vélo, c’est vivre une expérience au plus près de la nature. Les paysages sont absolument superbes, et quel plaisir de pouvoir plonger dans une eau fraîche après avoir pédalé pendant plusieurs kilomètres.  
En savoir plus
Vélo électrique près de Grein, Haute-Autriche © Österreich Werbung/Peter Burgstaller Vélo électrique près de Grein, Haute-Autriche © Österreich Werbung/Peter Burgstaller

Découvrir les régions autrichiennes à vélo

En quelques jours à peine, l’envie de regrimper sur sa selle pour découvrir d’autres régions autrichiennes devient irrésistible. Les possibilités de découvrir le pays à vélo sont variées : promenades tranquilles qui promettent découvertes culturelles ou randonnées VTT qui invitent à dépasser ses limites.
Toujours en mouvement

Aucun résultat pour cette recherche

Copyright des images

La promotion de l’Autriche en tant que destination touristique constitue le principal objectif des deux domaines www.austria.info et www.austriatourism.com.