Please choose Language or Country
or

Quelques gouttes de Styrie

Devinette : elle est subtile, fruitée, 100 % naturelle et… elle est à la Styrie ce que l’huile d’olive est à la Provence. Vous donnez votre langue au chat ? C’est le Kürbiskernöl, une huile de pépins de courge, l’une des huiles les plus délicates et les plus authentiques d'Europe !

Un label européen

Les huiles provençales ont leur AOC. L’huile de pépins de courges de Styrie a droit à un label spécifique : l’IGP, indication géographique protégée. Pour la préserver des contrefaçons, les producteurs et les moulins de la région se sont associés en coopérative : l’Erzeugerring Steirisches Kürbiskernöl g.g.A. Chacune de leurs bouteilles est non seulement labellisée mais elle porte un numéro qui garantit une complète traçabilité. Du potager à l’assiette…

Les pépins du soleil

Autrefois, les courges, en Styrie, avaient de gros pépins très épais qu’il fallait patiemment décortiquer un à un, si l’on voulait pouvoir en extraire de l’huile. On appelait cette fastidieuse opération kerndlschoarln, « l’épluchage des pépins » ! Par chance, après une mutation naturelle, une autre variété est apparue dans la région vers 1870 : la Cucurbita pepo var. styriaca. Cette courge dont les pépins sont bien plus tendres a trouvé son terroir de prédilection dans le sud-est de la Styrie (entre Voitsberg et Feldbach) et le sud du Burgenland (Jennersdorf), deux régions qui, comme la Provence, bénéficient d’un climat privilégié et d’un fort taux d'ensoleillement : à Graz, on compte plus de 2300 heures de soleil par an ! Autant qu’à Montélimar…

L’or vert de Styrie

Semées fin avril et récoltées fin septembre, les courges bien ventrues de Styrie peuvent contenir jusqu’à 100 pépins (il faut environ 2,5 kg de pépins – 30 à 35 courges – pour produire un litre d'huile pure). Après récolte, les pépins sont lavés, séchés, torréfiés puis délicatement pressés à froid selon un cahier des charges très précis (c’est là un autre point commun avec l’huile d’olive de Provence !). On laisse reposer le tout quelques jours et l’on obtient une exquise liqueur d'un vert profond, dont le goût intense de noix n’est pas sans rappeler… la petite touche de noix des huiles de Carpentras.

Mise en bouche

Jusque dans les années 1970, l’huile de pépins de courge n’était véritablement connue… qu’en Styrie. Aujourd’hui, sa réputation a dépassé les frontières de l’Autriche et conquis les meilleures tables. Tandis que l’olive provençale confère une touche si particulière aux aïolis et tapenades, l’huile styrienne accompagne à merveille viande froide, charcuterie (Sulz, Essigwurst...), crudités et légumes chauds : quelques gouttes suffisent à rehausser une salade de pommes de terre (Erdäpfelsalat) ou de haricots rouges aux petits oignons (Käferbohnensalat). Bien sûr, l’or vert ne se prête pas à la friture mais si on le réchauffe très légèrement à la poêle, il donne tout son arôme aux omelettes (Kernöleierspeis) et veloutés de potimarron. Recueil de recettes en français sur www.steirisches-kuerbiskernoel-gga.at

Par Jean-Philippe Follet, auteur

Tourisme durable en Autriche

Lac de Wörth / Wörthersee © Österreich Werbung / Peter Burgstaller Lac de Wörth / Wörthersee © Österreich Werbung / Peter Burgstaller

Destination : eau pure

Rivières, lacs, thermes ou spas : partout, en Autriche, on peut se baigner avec délice ! Les piscines n’y ont pas le goût du chlore. L’eau du robinet non plus : cristalline, irréprochable, elle est l’objet de tous les contrôles et de tous les soins. Au quotidien comme en vacances !
Une eau limpide
Champs de tournesol © Österreich Werbung/G. Popp Champs de tournesol © Österreich Werbung/G. Popp

Les labels écologiques

En Autriche aussi, les labels ont le vent en poupe ! On trouve le sigle FSC sur des lambris issus d’une gestion durable de la forêt, le logo Oeko-tex sur les oreillers exempts de substances nocives pour la santé... Pour vous aider à vous repérer, voici quatre références en matière d’écotourisme et de qualité bio.
Des clés pour choisir
Paysage du Bregenzerwald, Vorarlberg © Vorarlberg Tourismus, Franz Oberhauser Paysage du Bregenzerwald, Vorarlberg © Vorarlberg Tourismus, Franz Oberhauser

La forêt, poumon vert de l’Autriche

Bonne nouvelle pour la planète : il y a au moins un pays où la forêt ne recule pas – l’Autriche ! Ces dernières années, elle s’est même agrandie de 111 000 hectares, l’équivalent de 220 000 terrains de foot ! Pour le plus grand bonheur des écureuils et des randonneurs.
... l'équivalent de 220 000 terrains de foot !
Architektur Vorarlberg © Peter Burgstaller Architektur Vorarlberg © Peter Burgstaller

L’architecture durable

Plutôt que de construire de grosses stations de sports d’hiver qui défigureraient la montagne, les architectes autrichiens préfèrent bâtir de petites structures hôtelières qui recourent à des matériaux naturels – de l’ardoise, de l’argile, du bois surtout… – et se fondent harmonieusement dans le paysage.
Construction écologique
La route du Danube © Österreich Werbung / Peter Burgstaller La route du Danube © Österreich Werbung / Peter Burgstaller

La mobilité douce

Marche dans les alpages, mini-bus à énergie solaire, vélo sur les berges du Danube… : rien de tel que le slow travel.
Lever le pied

Aucun résultat pour cette recherche

Contact

Nos experts du Service Info Vacances se font un plaisir de vous renseigner de 9 h 00 à 17 h 00, du lundi au vendredi.

Tél.: 0800 941 921

n° d’appel gratuit depuis un téléphone fixe depuis la France, la Belgique et la Suisse

Copyright des images

La promotion de l’Autriche en tant que destination touristique constitue le principal objectif des deux domaines www.austria.info et www.austriatourism.com.