Navigation Contenu Activités en Autriche

Après-ski : plaisirs authentiques

L’après-ski en Autriche, c’est tout un art de vivre : convivialité, rencontre et détente sont souvent au programme. Que l’on soit dans un bar lounge ou au coin d’un feu de cheminée dans un refuge, on trouvera toujours un endroit où se détendre après une bonne journée sur les pistes. A moins que l’on ne préfère dîner dans l’un des nombreux restaurants du pays…

Après Ski, Kühtai © TVB Innsbruck/Gröger


Des bars et des refuges chaleureux, ce n’est pas ce qu’il manque en Autriche. Alors que le jour n’est pas encore terminé, on se réunit entre amis autour d’un verre. Dans les stations de sports d’hiver, c’est la même chose : Et encore plus que la journée, c’est le soir que l’on aime se retrouver et discuter. C’est le fameux « après-ski ».

Convivalité au après-ski

Les bars se transforment en véritables lieux de vie et d’échanges. On s’assoit dans un canapé confortable, on sirote un cocktail à base de champagne et on engage la conversation avec le voisin, bercé par une musique jazzy. Autre ambiance, autre style : un bar plus typique, un feu de cheminée qui crépite, une atmosphère chaleureuse et décontractée. On se tutoie, on teste les liqueurs locales, les célèbres schnaps (notamment à l’abricot ou poire), ou un bon vin chaud réconfortant… D’autres, plus téméraires, essaieront la boisson culte des régions montagneuses autrichiennes : le « Jaga-Tee », un mélange de thé noir, schnaps, rhum et vin rouge. Pour faire passer tout ça, rien de mieux qu’une Brettljause, c’est-à-dire une planche de lard, saucisse et fromage.

Gastronomie d'altitude

Puis vient l’heure du dîner, très important pour les autochtones. Le déjeuner étant léger, ce repas se doit d’être consistant. Il est souvent composé de plusieurs plats, dont une soupe, qui tiennent au ventre. Dans les refuges, les bons petits plats d’hiver sont simples et typiques, souvent servis dans une poêle. Lorsque les aubergistes se mettent aux fourneaux, les bonnes odeurs de cuisine embaument la pièce et font saliver les clients.

Du côté des spécialités, on tente les Schlutzkrapfen, ces ravioles tyroliennes garnies de pommes de terre, de fromage, d’herbes et d’ail ou les Kasnockn, des pâtes fraîches au fromage et aux oignons. Les viandes bouillies ou en sauce sont aussi très appréciées. Ces plats maison sont à accompagner d’un bon verre de vin autrichien. Pour digérer, un digestif au bon goût de fruit réchauffera aussi bien le ventre que l’âme…

La soirée ne faisant que commencer, on enchaîne avec l’une des animations organisées le soir dans les stations. Et elles sont nombreuses : projection de films, concerts, etc. Les plus courageux feront une petite marche digestive, voire même une randonnée guidée nocturne ! Ou l’on finit dans un night-club, en dansant jusqu’au bout de la nuit.


La ville, le ski & les soirées après-ski

À Innsbruck, le plaisir des pistes et le charme citadin sont à deux pas l’un de l’autre. Inutile de quitter le centre-ville pour monter dans la navette de ski ou le téléphérique : 20 minutes plus tard, le ciel bleu et la neige blanche se font concurrence pour vous éblouir sur les pistes. L’expérience urbano-alpine ne serait toutefois pas être complète sans le programme après-ski que propose la ville d’Innsbruck. On se retrouve au bar à vins ou autour d’une part de gâteau et d’un café au salon de thé Sacher, une dépendance de la célèbre maison viennoise. www.innsbruck.info