Navigation Contenu Activités en Autriche

Innsbruck / Tyrol

Palais impérial ou architecture design ? Découvertes en montagne ou sorties culturelles ? Innsbruck et ses villages de charme proposent à leurs visiteurs des moments d’exception.

Ville d'Innsbruck / Tyrol © Innsbruck Tourismus

Ville et montagne à l’unisson

Palais impérial ou architecture design ? Découvertes en montagne ou sorties culturelles ? Chaussures de randonnée ou talons aiguilles ? Innsbruck et ses villages de charme proposent à leurs visiteurs des moments d’exception grâce au lien étroit qui unit ici la ville à la montagne.

En effet, dans quelle autre ville a-t-on la chance, en quelque 20 minutes, de passer d’un centre-ville médiéval à la terrasse ensoleillée d’un restaurant à 2.000 mètres d’altitude ? Grâce aux télécabines Nordkettenbahnen d’Innsbruck, c’est possible ! De la terrasse du restaurant de montagne en haut du mont Seegrube, on a l’impression que ville et montagne se donnent la main : Innsbruck et ses superbes quartiers historiques sont à vos pieds, tandis que les Alpes tyroliennes marquent leur silhouette à l’horizon.

Ici, on est également au cœur du parc alpin du Karwendel (Alpinpark Karwendel) qui débute aux portes d’Innsbruck. Ses 727 km2 font de lui la plus grande zone naturelle protégée du Tyrol et l’on y voit les paysages naturels les plus impressionnants de tout le pays. Là, nature originelle et hospitalité vont de pair : nombre de chemins conduisent à des refuges d’alpage, alors que d’autres sillonnent des forêts qui abritent des plantes rares et une faune variée.

Si l’on préfère vivre la nature de manière moins sportive, Innsbruck et ses villages de charme proposent d’innombrables chemins faciles pour la randonnée. Un des plus intéressants se trouve au sud de la ville, sur le mont Patscherkofel. Là, la splendide nature du chemin des Pins Cembro (Zirbenweg) attire les marcheurs à 2.000 mètres d’altitude : en juin et juillet, c’est une véritable mer de roses des Alpes qui fleurit là-haut, tandis que la forêt des pins cembro offre une ombre rafraîchissante et des senteurs délicieuses. Cette randonnée en altitude est aussi parfaitement adaptée aux enfants, puisqu’elle se compose de chemins plats parfaitement aménagés.

Envie d’une randonnée aux lanternes en musique ? Innsbruck et ses villages de charme mettent au service de leurs vacanciers un programme gratuit de randonnées guidées, qui inclut également le transfert en bus jusqu’au point de départ et le prêt de l’équipement. De juin à octobre, les guides de l’Ecole Alpine d’Innsbruck mettent ainsi leur compétence et professionnalisme à la disposition des estivants lors de ces randonnées dont le temps de marche varie entre trois et cinq heures.

En été, quand le soleil se couche tard et que l’après-midi s’étire indéfiniment, quoi de plus agréable que de s’adonner aux plaisirs de l’après-randonnée : pour ce faire, les idylliques petits
villages et la vie citadine sont deux pôles d’attractions complémentaires, situés à quelques minutes l’un de l’autre ! Les cloches annoncent la fin de la journée, le parfum de l’herbe mêlée au foin embaume l’air et on ira sûrement plonger dans les eaux fraîches des lacs de baignade Lansersee ou Natterersee – une manière bien agréable de terminer une journée de détente !

Une vraie séance de shopping dans les quartiers anciens d’Innsbruck implique une  pause à la terrasse d’un café. Il suffit de flâner dans les ruelles ou sous les charmilles du Moyen Age pour trouver rapidement son bonheur – de mignonnes boutiques proposent une foule de jolies choses, objets insolites ou typiquement tyroliens. Puis on arrive dans l’imposante rue Maria-Theresien-Strasse avec ses somptueux bâtiments baroques.

Ce que l’on remarque avant tout, c’est le centre commercial Kaufhaus Tyrol réalisé par David Chipperfield, les Galeries de l’hôtel de ville (Rathausgalerien) créées par l’architecte Dominique Perrault, mais aussi les cafés, charmants restaurants et auberges traditionnelles qui incitent à s’asseoir un moment.

Une fois restauré et rafraîchi, on aura encore le choix d’entrer dans un musée ou d’assister à l’un des nombreux festivals proposés en été : l’Eté de la Danse et ses chorégraphies branchées, les concerts de promenades dans la cour du Palais Impérial ou encore la musique ancienne lors du Festival de musique ancienne d’Innsbruck. Ce dernier célébrera du 9 juillet au 25 août 2013 ses 50 ans d’existence et son directeur artistique, Alessandro De Marchi a prévu un programme des plus éclectiques qui sera mis à execution dans la magnifique salle espagnole du château d’Ambras. www.innsbruck.info