Navigation Contenu Activités en Autriche

Les sommets tyroliens faciles d’accès

Grâce aux remontées mécaniques estivales du Tyrol, il est facile de partir à la conquête des montagnes et de passer une journée de rêve en haut des sommets.

Hikers watching the sunset

Au programme : une montée rapide et confortable en télécabine, une randonnée à travers un paysage d’alpage fabuleux, une pause revigorante dans une auberge de montagne conviviale, puis retour direction la vallée. Ainsi, la découverte des montagnes tyroliennes devient un vrai jeu d’enfants. Les plus sportifs essaieront la montée à pied, avant de reprendre des forces au sommet et de redescendre dans la vallée en télécabine.

 

Première idée de sommet à conquérir, la Zugspitze, incontestablement le plus haut sommet de sa région, qui offre de magnifiques panoramas. A découvrir entre autres, la visite guidée gratuite du sommet de 20 minutes ou le musée mutimédia « Fascination de la Zugspitze », où les randonneurs se pencheront sur l’histoire de la conquête de cette montagne et suivre en vidéo une journée au sommet, de l’aurore au coucher du soleil. Aux adeptes de la grimpe, on leur recommandera la montée de 1 725 mètres et une descente facile en télécabine pour profiter du paysage en prenant de la hauteur.

 

Autre idée de sortie à quelques minutes du centre-ville d’Innsbruck : le téléphérique de la Nordkette avec une vue imprenable sur la capitale tyrolienne. Ce parcours en trois étapes mène d’abord au Hungerburg, puis à la station de la Seegrube, avant d’atteindre les hauteurs vertigineuses du Hafelekar. Ceux qui sont moins pressés effectueront une partie du trajet à pied ou en VTT, frissons garantis ! Une façon de ressentir encore plus intensément la proximité de la ville et de la montagne et de pouvoir dire très fièrement « Je l’ai fait ». 

 

Pour se remettre de ses émotions, rien de tel que la cuisine gastronomique des meilleurs tables du Tyrol, qui allient tradition et modernité. Ainsi, en 2012, le guide Gault Millau a distingué pas moins de 65 établissements tyroliens d’une ou de plusieurs toques. Le Tyrol présente ainsi une densité particulièrement élevée d’établissements primés et peut se targuer d’accueillir quelques-uns des plus grands cuisiniers d’Autriche, comme Bobby Bräuer, Martin Sieberer ou encore d’Alexander Fankhauser, le cuisinier 3 toques de la vallée de la  Ziller.

Les restaurants ne se situent pas obligatoirement dans les villes, mais aussi jusqu’aux plus petits villages. Une localisation parfaite pour se promener et découvrir le Tyrol, sans avoir à faire des kilomètres pour dénicher son temple de la gastronomie. Bien au contraire : la découverte culinaire du Tyrol commence souvent directement sur le lieu de villégiature.

 

www.tyrol.com/fr