Please choose Language or Country
or

Sur le chemin de Jean en Haute-Autriche

Marquer une pause de trois jours en Autriche, découvrir le Johannesweg et goûter à la magie du Mühlviertel. Il y a beaucoup de bonnes raisons de partir en pèlerinage.

Randonnée au milieu de douces collines

Au Nord-Est de l’Autriche, le chemin de Jean, écho moderne au chemin de Compostelle, se déroule sur 84 km, serpentant entre les collines verdoyantes et de majestueuses forêts de conifères. Ponctué de 12 haltes, ce sentier de pèlerinage a été ouvert en 2012. Des panonceaux jaunes indiquent la route à suivre dans ce paysage sauvage agrémenté de quelques fermes traditionnelles. La région est très spéciale, on le sent tout de suite : les rivières sinuent à travers champs, suivant immuablement leur cours, les bois s’étendent à l’infini. Dans son ensemble, la nature dégage une force particulière qui nous soulève et nous porte à vivre cette expérience en toute plénitude.

 

Pourquoi un pèlerinage ?

Partir en pèlerinage, c’est se concentrer sur bien davantage que le chemin physique que l’on parcourt en longeant ici châteaux forts en ruines, là cours d’eau indomptés et rochers  recouverts de mousse. C’est prendre le temps d’analyser avec minutie son cheminement personnel. Dans le havre qu’offre le pèlerinage, on peut regarder et jauger sa vie – à distance –, en faire le bilan voire la critique, oublier les tracas du quotidien et surtout : mieux se connaître soi-même. Pour de nombreux pèlerins, le voyage entrepris marque un nouveau départ, le début d’une nouvelle tranche de vie. Cette aventure aide à se vider la tête avant d’entamer un nouveau chapitre, l’esprit libre. La marche aide à prendre du recul et à examiner ses problèmes avec plus de lucidité. Certains partent en pèlerinage en remerciement d’une guérison ou de la chance qu’ils ont eue dans leur vie. Si les motivations varient, chaque pas nous rapproche de notre « moi » intime et profond.


Être là pour soi, en paix

Tout est possible, rien n’est obligatoire – telle est la devise. En pèlerinage, pression et stress n’ont aucune place. Il s’agit d’acquérir de l’expérience, de se construire soi-même. Le chemin offre un cadre protégé pour ce que la vie normale permet à peine : penser à soi, rien qu’à soi, sans mauvaise conscience. On s’offre sciemment du temps – du temps avec soi tout seul ou avec son compagnon de route. Un bon compagnon vaut de l’or, puisque le pèlerinage implique de savoir aussi rester silencieux, ensemble. En pèlerinage, l’humanité s’écrit en lettres capitales, car même les autochtones qui habitent le long du chemin de Jean dégagent une bienveillance particulière. Et chaque « Bonjour » signifié de loin encourage à tenir bon, même lorsque les pieds brûlent comme jamais.

 

Un voyage qui laisse des traces

Le pèlerinage nous transforme. On profite de l’instant présent, on se réjouit de l’intemporalité. Il faut 3 à 4 jours pour parcourir le Johannesweg, la durée idéale pour échapper au quotidien  et s’offrir une pause.
 

Infos pratiques

Chemin de Johannes © Österreich Test / Lukas Beck Chemin de Johannes © Österreich Test / Lukas Beck

Le chemin de Jean en Haute-Autriche

  • Distance : 84 km
  • Durée : selon la condition physique, entre 3 et 4 jours
  • Point de départ : toute commune participante (circuit)
  • Communes participantes : Pierbach, Schönau im Mühlkreis, St. Leonhard bei Freistadt, Weitersfelden, Kaltenberg, Unterweißenbach, Königswiesen
  • La grande ville la plus proche est Linz - depuis sa gare routière on peux rejoindre chaque point de départ de randonnée facilement par bus. Pour en savoir plus
En savoir plus : www.johannesweg.at, www.muehlviertleralm.at
 
Etre bien équipé pour votre randonnée © Österreich Test / Lukas Beck Etre bien équipé pour votre randonnée © Österreich Test / Lukas Beck

Conseil

Fini les ampoules

Les plus belles randonnées sont une torture quand on a des ampoules aux pieds. Pour éviter ce problème, il est conseillé d’assouplir ses chaussures. Selon la dureté du matériau, faire une à trois promenades est fortement recommandé avant de se lancer dans de longues excursions.

Le choix des chaussettes est lui aussi important : le coton crée dans la chaussure un milieu chaud et humide, propice à la formation d’ampoules. Aussi est-il préférable d’opter pour de la laine mérinos ou des chaussettes techniques. En complément, un sparadrap sur les points sensibles vous protégera des frottements. Pendant les pauses, le marcheur doit toujours resserrer ses lacets, afin de garantir un bon maintien des pieds.

Le long du chemin de Jean

  • Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • Ruine Ruttenstein © Österreich Test / Lukas Beck Ruine Ruttenstein © Österreich Test / Lukas Beck
  • Make a pilgrimage- Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Make a pilgrimage- Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • Sunset © Österreich Test / Lukas Beck Sunset © Österreich Test / Lukas Beck
  • Evening sun on the Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Evening sun on the Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • Farm at the Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Farm at the Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • A pilgrimage on the Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck A pilgrimage on the Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck
  • Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck Way of St John © Österreich Test / Lukas Beck

FAQ spéciale pèlerinage


Qui peut partir en pèlerinage ?
Tout le monde ! Le pèlerinage n’est affaire ni de performance ni de kilomètres. Il s’agit d’une marche consciente, qui aide à prendre du recul sur sa vie.
 
Que dois-je emporter ?
Des chaussures faites à vos pieds – c’est capital pour éviter les ampoules. Et aussi : un vêtement de pluie, une protection contre le soleil, un kit de premiers secours et, si vous le souhaitez, des bâtons. Il faut avoir des vêtements de randonnée et prévoir une tenue pour le repas du soir ou les visites touristiques sur le trajet. Bien sûr votre sac à dos doit être aussi léger que possible. Sur beaucoup de routes de pèlerinage, par exemple sur celle de Saint-Jean, les auberges proposent un service de bagages, qui se charge d’acheminer vos valises jusqu’à la prochaine halte.

Combien coûte le pèlerinage en Autriche ?
Comptez entre 30 et 50 euros par jour – en fonction du logement choisi et des petits plaisirs qu’on s’accorde sur la route.
 
Comment s’organise le logement ?
En pèlerinage on adapte souvent la distance parcourue à son état de forme – la quête d’hébergement se fait donc au jour le jour. Ça ne pose pas de problème si on randonne seul ou à deux. Si on voyage en groupe, il faut impérativement réserver son logement à l’avance. Sur le chemin de Saint-Jean, on compte seulement une trentaine d’auberges familiales, dotées d’une capacité d’accueil restreinte – il est donc toujours préférable de réserver.
 
À quelle heure commence la journée ?
Cela dépend de vos ambitions journalières. Il faut en tout cas se mettre en route entre 7 et 9 heures, pour éviter la chaleur de midi. De plus il est agréable, une fois la distance « abattue », de profiter de son après-midi pour flâner au bord d’un lac ou visiter la région.
 
À partir de combien de temps le pèlerinage fait-il « effet » ?
Le principe, c’est que chaque pas compte. Même si on ne marche qu’une journée, randonner en pleine conscience aide à prendre du recul. Plus long est le pèlerinage, et plus l’on trouve le rythme, le flux qui permet de se défaire de ses soucis.
 
Y a-t-il des règles dans le pèlerinage ?
Non. Il faut simplement respecter le balisage et rester sur les chemins ouverts au public, pour ne pas se retrouver sur des propriétés privées et pour préserver la nature.

Où partir en pèlerinage en Autriche ?

Chemins de grande randonnée en Autriche

Circuits et chemins de pèlerinage :

En pèlerinage de Vienne à Mariazell

Copyright des images

La promotion de l’Autriche en tant que destination touristique constitue le principal objectif des deux domaines www.austria.info et www.austriatourism.com.