Please choose Language or Country
or

Échappées belles à travers l'Autriche

L’Autriche, un pays à découvrir en train – pour changer de rythme

D’est en ouest, de Vienne à Bregenz, l’Autriche allie richesse culturelle et diversité des paysages, avec une cuisine typique, fine et variée.

Vienne : métropole musicale

  • Vienna State Opera © Wien Tourismus / Christian Stemper Vienna State Opera © Wien Tourismus / Christian Stemper
  • Vienna State Opera Ballet © Wien Tourismus / Peter  Rigaud Vienna State Opera Ballet © Wien Tourismus / Peter Rigaud
  • Association de la musique de Vienne © Österreich Werbung / Sebastian Stiphout Association de la musique de Vienne © Österreich Werbung / Sebastian Stiphout
  • Musikverein de Vienne, Grande salle © Österreich Werbung / Sebastian Stiphout Musikverein de Vienne, Grande salle © Österreich Werbung / Sebastian Stiphout
  • Maison de la Musique, Vienne © Haus der Musik / Inge Prader Maison de la Musique, Vienne © Haus der Musik / Inge Prader
  • Café Landtmann © Wien Tourismus / Christian Stemper Café Landtmann © Wien Tourismus / Christian Stemper
  • Café Landtmann à Vienne © Café Landtmann Jan Lackner Café Landtmann à Vienne © Café Landtmann Jan Lackner
  • Valse du nouvel an © walz in vienna Valse du nouvel an © walz in vienna

Musique classique, valses grisantes et cafés de tradition

Vienne, l’une des capitales mondiales de la musique classique, offre un cadre unique où vivre cet art. Chaque soir, quelque 10 000 passionnés – chiffre impressionnant – assistent ainsi à des concerts de musique classique. Tout au long de l’année, plus de 15 000 représentations musicales sont proposées, tous genres et envergures confondus.

À l’opéra national de Vienne, par exemple, monument de la capitale autrichienne. Un coup d’œil en coulisse suffit à mesurer la stature de l’établissement. Pour en savoir plus sur l’histoire et l’architecture des lieux, on s’inscrira à la visite guidée de 40 minutes, qui donne aussi une bonne idée de l’engagement impressionnant de la troupe au quotidien.

Le Musikverein de Vienne se visite lui aussi, même quand il ne reste aucune place pour ses concerts très convoités. À la Maison de la musique, musée du son unique en son genre, on pourra diriger virtuellement l’Orchestre philarmonique de Vienne, en vidéo-projection.

Jouées au piano et accompagnées d’une spécialité sucrée – strudel aux pommes, kouglof ou Sachertorte –, les valses de Strauß résonnent dans l’un des nombreux cafés viennois. Un tourbillon à trois temps dans un cadre cosy.
 

BON À SAVOIR : Danser la valse s’apprend facilement. Près du Stadtpark et du Kursalon par exemple, des cours de danse sont proposés régulièrement. En anglais. www.waltzvienna.com

Linz : l'inspiration sur le Danube

  • Sentier Höhenrausch à Linz © Österreich Werbung / Volker Preusser Sentier Höhenrausch à Linz © Österreich Werbung / Volker Preusser
  • Le chemin Höhenweg sur les toits de Linz © Österreich Werbung / Peter Burgstaller Le chemin Höhenweg sur les toits de Linz © Österreich Werbung / Peter Burgstaller
  • Sentier Höhenrausch à Linz © Linz Tourismus Sentier Höhenrausch à Linz © Linz Tourismus
  • Circuit Höhenrausch à Linz © tourismusverband linz Circuit Höhenrausch à Linz © tourismusverband linz
  • "Mural Harbor" dans le port de Linz © Oberösterreich Tourismus GmbH / Marko Mestrovic "Mural Harbor" dans le port de Linz © Oberösterreich Tourismus GmbH / Marko Mestrovic
  • La plus grande gallerie outdoor au port de Linz © Linz Tourismus / Philipp Greindl La plus grande gallerie outdoor au port de Linz © Linz Tourismus / Philipp Greindl
  • Gallerie de graffitis, Mural Harbor © Linz Tourismus / Robert Josipovic Gallerie de graffitis, Mural Harbor © Linz Tourismus / Robert Josipovic
  • Mural Habor à Linz © linz tourismus e. stephan Mural Habor à Linz © linz tourismus e. stephan
  • Arc Lentia © Linz Tourismus / Johann  Steininger Arc Lentia © Linz Tourismus / Johann Steininger
  • L’Ars Electronica Center © Linz Tourismus L’Ars Electronica Center © Linz Tourismus

Culture sur les toits, port multicolore et îlots gastronomiques

 
Vienne-Linz en train : 1 h 15 min
 

Ville danubienne, Linz impressionne par la diversité de son offre culturelle innovante. On se laisse fasciner par le choc des cultures, des mouvements artistiques comme par la variété des médias utilisés. Linz est toujours résolument tournée vers l’avenir, notamment à travers son Ars Electronica Center, l’University of Art and Design ou encore les concepts d’exposition du Lentos Art Museum. Plus qu’un bon plan, Linz est une destination culturelle incontournable. L’Offenes Kulturhaus – OK en abrégé – en est un exemple flagrant, puisque cette « maison ouverte de la culture » propose une expérience exceptionnelle… sur son toit. Remontons le temps : en 2009, Linz a été capitale européenne de la culture. Depuis, un parcours artistique piétonnier, le « Höhenrausch » (ivresse des sommets), dessert les toits de la ville, présentant dans cet espace atypique l’œuvre d’artistes internationaux. Parmi les installations figure un immense voilier en suspension : 20 m de long, 17 m de haut, une tour en bois de 86 m en guise de mât. Les personnes qui ne sont pas sujettes au vertige grimperont à son sommet, d’où une vue fantastique les récompensera de l’effort fourni.

Le quartier du port, en contrebas, le long du Danube, n’est pas moins spectaculaire : le Mural Harbor révèle la plus grande galerie de graffiti en plein air au monde. Une centaine d’œuvres d’artistes représentant 25 pays colore ce long bâtiment de plusieurs étages. Le mieux est d’ailleurs d’admirer ces graffs depuis le fleuve même, sur un bateau !
 

BON À SAVOIR : Pour les pauses culturelles, plusieurs commerces ou établissements de la vieille ville s’ajoutent aux curiosités de Linz, notamment une boulangerie (Naturbackstube Honeder ; adresse : Spittelwiese 15) aux allures de boutique de design, et un restaurant (HORST Wohnküche ; adresse : Mozartstraße 19) où l’on se sent comme dans son salon.

Salzbourg : centre d'élégance princière

  • La place "Kapitelplatz" © Tourismus Salzburg GmbH / Günter Breitegger La place "Kapitelplatz" © Tourismus Salzburg GmbH / Günter Breitegger
  • Château Klessheim © Tourismus Salzburg GmbH / G. Breitegger Château Klessheim © Tourismus Salzburg GmbH / G. Breitegger
  • Château « Hellbrunn » © Tourismus Salzburg GmbH Château « Hellbrunn » © Tourismus Salzburg GmbH
  • Parc du château de Mirabell © Julius Silver Parc du château de Mirabell © Julius Silver
  • Nains au jardin Mirabell à Salzbourg © Tourismus Salzburg GmbH / G. Breitegger Nains au jardin Mirabell à Salzbourg © Tourismus Salzburg GmbH / G. Breitegger
  • Jardin et château Mirabell © Tourismus Salzburg GmbH / Günter Breitegger Jardin et château Mirabell © Tourismus Salzburg GmbH / Günter Breitegger
  • كاتدرائية سالزبورغ © Tourismus Salzburg GmbH كاتدرائية سالزبورغ © Tourismus Salzburg GmbH
  • Domquartier Salzburg, Audienzsaal © Helge Kirchberger Domquartier Salzburg, Audienzsaal © Helge Kirchberger

Châteaux féériques, jardins en fleurs et décors de film

 
Linz-Salzbourg en train : 1 h 15

 
Les châteaux les plus vastes et les plus connus de Salzbourg remontent aux princes-évêques des XVIIIe et XIXe siècles. Hellbrunn et Klessheim par exemple étaient à l’origine des châteaux de plaisance, réservés à l’agrément et au divertissement. Mirabell, domicile de Salomé Alt et de ses enfants, était au départ un cadeau d’amour de Wolf Dietrich von Raitenau à sa bien-aimée ; son prestigieux salon de marbre, qui accueillait à l’époque les fêtes fastueuses du prince-évêque, compte parmi les plus belles salles de mariage au monde. Leopold Mozart y a joué avec son fils Wolfgang Amadeus et sa fille Nannerl. Le jardin Mirabell, lui aussi éblouissant, comporte sculptures, fontaines, roseraies, parterres de fleurs multicolores et théâtre de haies. S’y ajoute le plus vieux jardin de nains d’Europe, peuplé de 28 nains sculptés en 1690-1691, en marbre d’Untersberg.
 
Le parc du château à lui seul est une star de cinéma : avec le Manège des rochers et l’abbaye de Nonnberg, le jardin de Mirabell compte parmi les principaux décors de La Mélodie du bonheur, célèbre comédie musicale hollywoodienne.

 

BON À SAVOIR : Si l’on s’intéresse à l’histoire des princes-évêques, l’exposition permanente proposée dans les prestigieuses salles du DomQuartier à Salzbourg apporte des explications passionnantes.

Hallstatt : excursions pittoresques dans le Salzkammergut

  • Hallstatt, Haute Autriche © Österreich Werbung / Wolfgang Weinhäupl Hallstatt, Haute Autriche © Österreich Werbung / Wolfgang Weinhäupl
  • Welterbeblick am Hallstätter Salzberg © Ferienregion Dachstein Salzkammergut / Viorel Munteanu Welterbeblick am Hallstätter Salzberg © Ferienregion Dachstein Salzkammergut / Viorel Munteanu
  • Grotte du mammouth Dachtstein, Grottes du Dachstein © Dachstein Tourismus AG / Neichl Grotte du mammouth Dachtstein, Grottes du Dachstein © Dachstein Tourismus AG / Neichl
  • Mines de sel, galerie au jour © Salzwelten / Podpera Mines de sel, galerie au jour © Salzwelten / Podpera
  • Mines de sel, veine de sel © Salzwelten / Podpera Mines de sel, veine de sel © Salzwelten / Podpera
  • Sel des mines de sel autrichiennes © Salzkontor.at / Peter Burgstaller Sel des mines de sel autrichiennes © Salzkontor.at / Peter Burgstaller

Patrimoine mondial de l’Unesco, vestiges préhistoriques et or blanc

 
Salzbourg-Hallstatt en train : 2 h 30
 

Une destination toute proche de Salzbourg, qui vaut mille fois le détour. Il suffit de prendre le train pour quitter l’axe principal est-ouest et partir vers le sud.

La commune de Hallstatt am Hallstätter See, en Haute-Autriche, forme avec le massif du Dachstein et le Salzkammergut central une région inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Plusieurs sites y attirent les touristes : le village lui-même – le plus vieux d’Europe encore habité –, avec son paysage idyllique et ses maisons-chalets sur pilotis en avancée sur le lac, mais aussi les grottes du Dachstein à Obertraun et les mines de sel environnantes. C’est ici que l’on trouve la plus ancienne mine de sel au monde. Et l’histoire prend tout son relief lorsqu’on monte dans un wagonnet d’extraction minière et s’enfonce dans les galeries souterraines à la découverte d’escaliers en bois préhistoriques, les plus vieux d’Europe. Il y a 3 350 ans, les miniers de Hallstatt descendaient ainsi vers un travail harassant. Une visite guidée nous en dit plus sur la vie dure qu’ils menaient et sur la salinisation de la montagne, quand il y a plusieurs millions d’années le Salzkammergut se trouvait en pleine mer. Ce sel, appelé aussi « or blanc », a fait la prospérité de la région, inspirant même son nom – puisque « Salz » veut dire « sel ». Aujourd’hui encore du sel gemme est extrait de la montagne.
 

BON À SAVOIR : Pour visiter les mines de sel, prévoyez des vêtements chauds et de bonnes chaussures. La température y avoisine 8 °C toute l’année.

Achensee : sérénité sur les hauteurs

  • Lac d’Achen, Tyrol © Österreich Werbung /  Homberger Lac d’Achen, Tyrol © Österreich Werbung / Homberger
  • Panoramic view of Achensee: The biggest lake in Tirol © Achensee Tourismus Panoramic view of Achensee: The biggest lake in Tirol © Achensee Tourismus
  • Pertisau am Achensee © Achensee Tourismus Pertisau am Achensee © Achensee Tourismus
  • Achenseebahn und Schiff MS Tirol an der Anlegestelle in Seespitz © Hannes Senfter Achenseebahn und Schiff MS Tirol an der Anlegestelle in Seespitz © Hannes Senfter
  • Alpage Gramai Alm © Gramai Alm Alpage Gramai Alm © Gramai Alm
  • Vue sur le château Tratzberg © Torsten  Mühlbacher Vue sur le château Tratzberg © Torsten Mühlbacher
  • Schloss Tratzberg Innenhof © Schloss Tratzberg Schloss Tratzberg Innenhof © Schloss Tratzberg

Train qui remonte le temps, paradis naturel insoupçonné et vallée de culture

 
Salzbourg-Jenbach en train : 1 h 30

 
De retour sur les grands axes, on part de Salzbourg pour aller à Jenbach, d’où on emprunte le chemin de fer de l’Achensee, qui traverse la vallée de l’Inn jusqu’au lac Achensee. Le dénivelé atteignant 440 m, c’est là un véritable tour de force pour ce train à crémaillère qui nous fait remonter le temps.

Construit vers 1889, ce modèle est le plus ancien du genre en Europe. Dès son inauguration, il a été d’une importance capitale pour la région : l’avènement du chemin de fer de l’Achensee et de la compagnie de navigation Achenseeschiffahrt y a marqué les débuts du tourisme. Déjà à l’époque, les visiteurs encensaient l’accessibilité et la beauté fascinante du lac Achensee, bordé des massifs des Karwendel et de Rofan. Le paysage gagne encore en relief vu de bateau depuis le lac. On peut alors débarquer à Pertisau et poursuivre à pied directement dans la vallée de Falzthurn, à la découverte du parc naturel des Karwendel. Les randonneurs y profitent d’un paradis insoupçonné et même, avec le refuge Gramai, d’un lieu de retraite idéal.
 

BON À SAVOIR : De retour dans la vallée de l’Inn, les visiteurs qui ont un peu de temps visiteront le château de Tratzberg. De style Renaissance, l’édifice en impose par sa situation même, par les somptueux motifs de sa cour intérieure et par un aménagement intérieur d’une grande finesse artistique.

Innsbruck : capitale alpine

  • Maria Theresien Straße © TVB Innsbruck / Christof Lackner Maria Theresien Straße © TVB Innsbruck / Christof Lackner
  • Funiculaire Nordkette à la station Hungerburgbahn à Innsbruck © TVB Innsbruck / Christof Lackner Funiculaire Nordkette à la station Hungerburgbahn à Innsbruck © TVB Innsbruck / Christof Lackner
  • Funiculaire Nordkettenbahn Seegrube © TVB Innsbruck / Christof Lackner Funiculaire Nordkettenbahn Seegrube © TVB Innsbruck / Christof Lackner
  • Seegrube Nordkette à Innsbruck © TVB Innsbruck Seegrube Nordkette à Innsbruck © TVB Innsbruck
  • Zoo alpin d'Innsbruck © TVB Innsbruck Zoo alpin d'Innsbruck © TVB Innsbruck

Architecture majestueuse, panorama époustouflant et cuisine succulente

 
Jenbach-Innsbruck en train : 20 min

 
Pour apprécier pleinement Innsbruck, il faut voir la ville d’en haut. Car qui dit Innsbruck dit montagne, les Alpes alentour invitant à gravir le sommet local, la Nordkette. Nul besoin de matériel spécial, un train nous y conduit confortablement. Le point de départ futuriste de ce Hungerburgbahn se trouve tout près du Goldenen Dachl, toit de feuilles d’or au cœur de la vieille ville. En 2007, l’architecte star Zaha Hadid avait conçu les stations de ce chemin de fer en s’inspirant des glaciers de la région. Au soleil, elles ressemblent à des pans de glace amorphes et luisants. Le funiculaire traverse d’abord un tunnel, puis franchit un pont imposant au-dessus de l’Inn avant d’affronter une pente de 46 % pour atteindre Hungerburg, à 806 m au-dessus de la ville. Le téléphérique panoramique prend le relais jusqu’au restaurant Seegrube, à 1 905 m d’altitude, d’où la vue s’étend sur toute la vallée centrale de l’Inn, sur le glacier de Stubai et les Alpes de Zillertal, sur la vallée de Wipp et la frontière italienne. Ici, avant même les cimes, la cuisine proposée atteint des sommets. Celles et ceux qui voudront monter plus haut encore prendront le téléphérique Hafelekarbahn jusqu’au Hafelekar, à 2 256 m.
 

BON À SAVOIR : Le zoo alpin d’Innsbruck est sur la route de Hungerburg. On y découvre la multitude des espèces alpines qui peuplent la région : parmi les 2 000 animaux (150 espèces) figurent des bouquetins, des chamois et des chevreuils, mais aussi des marmottes, des lièvres variables et des aigles royaux.

Bregenz : ville lacustre et festivalière

  • La ville de Bregenz © visitbregenz La ville de Bregenz © visitbregenz
  • Le festival de Bregenz © Vorarlberg Tourismus Luca Fasching Le festival de Bregenz © Vorarlberg Tourismus Luca Fasching
  • Vue sur le lac de Constance © Archiv Pfänderbahn / Othmar Heidegger Vue sur le lac de Constance © Archiv Pfänderbahn / Othmar Heidegger
  • Sentier du fromage sur la montagne Pfänder © marina schedler photography Sentier du fromage sur la montagne Pfänder © marina schedler photography
  • Restaurant traditionnel Kornmesser à Bregenz © Vorarlberg Tourismus Niklas Keller Restaurant traditionnel Kornmesser à Bregenz © Vorarlberg Tourismus Niklas Keller
  • Terrasse du restaurant traditionnel Kornmesser à Bregenz © Voarlberg Tourismus Terrasse du restaurant traditionnel Kornmesser à Bregenz © Voarlberg Tourismus
  • Coucher de soleil au lac de Constance © visitbregenz Coucher de soleil au lac de Constance © visitbregenz
  • Sunset bar sur une traverse des pêcheurs à Bregenz © visitbregenz Sunset bar sur une traverse des pêcheurs à Bregenz © visitbregenz
  • Escalier au coucher de soleil à Bregenz © visitbregenz Escalier au coucher de soleil à Bregenz © visitbregenz

Plus grande scène lacustre au monde, randonnées gastronomiques et lac enchanteur

 
Innsbruck-Bregenz en train : 2 h 30

 

Bregenz, située au bord du lac de Constance, est réputée pour son festival : les Bregenzer Festspiele. Cet événement nourrit l’histoire de la ville depuis 1946. D’autant que l’immense scène à même le lac – la plus grande au monde – est une attraction culturelle unique. Chaque année, en juillet et août, plus de 80 représentations ont lieu par presque tous les temps, et environ 200 000 mélomanes écoutent de l’opéra en plein air.

Pour profiter du meilleur point de vue sur la ville et sur le paysage environnant, il faut monter au sommet du Pfänder, massif indissociable de Bregenz. Grâce au téléphérique Pfänderbahn, six minutes suffisent à grimper depuis la vieille ville à plus de 1 000 m d’altitude. De là, le sentier de randonnée Käse-Wanderweg, ou sentier du fromage, réserve une expérience culinaire exceptionnelle sur les hauteurs autrichiennes : outre les dégustations, douze panneaux d’information expliquent aux randonneurs les multiples fonctions de l’agriculture et ses relations avec les spécialités fromagères si importantes dans le Vorarlberg.

De retour dans la vallée, on savoure la finesse des mets régionaux et la richesse gastronomique locale. Par exemple à l’auberge Kornmesser, qui sert une cuisine d’excellence et abrite le dernier Biergarten traditionnel de la ville. Les feuilles des marronniers y bruissent comme autrefois.
 

BON À SAVOIR : Au bord du lac, les Sunset Stufen et le Fischersteg donnent à voir des couchers de soleil inoubliables, un verre à la main en été, quand le Sunset Bar y prend ses quartiers. Le point d’orgue parfait après une journée riche et active !

Horaires des trains en Autriche

Copyright des images

La promotion de l’Autriche en tant que destination touristique constitue le principal objectif des deux domaines www.austria.info et www.austriatourism.com.