Please choose Language or Country
or
Afficher la une

Les Alpes, un art de vivre

Le plus bel emploi au monde, c’est celui où l’on a dame Nature pour collègue et où l’on peut se ressourcer au bord d’un lac.

Auteure : Birgit Hartmann

Quoi de plus beau que d’aller s’asseoir au bord d’un lac après une séance de travail pour contempler le soir qui tombe ? On passe tranquillement les événements de la journée en revue, le clapotis de l’eau vous apaise et vous plonge dans une douce méditation. Le silence et l’espace vous redonnent des forces. Mais que dire alors de tous ceux pour qui la journée de travail commence au bord d’un lac ?

La Nature comme collègue de travail

Anne-Sophie Pirtscher fait partie de ces employés qui ont la chance de travailler auprès de l’un des 2 000 plans et cours d’eau d’Autriche. Pour elle, c’est le lac d’Altaussee. Diplômée en foresterie et biologie, elle est chargée par l’Office fédéral des Forêts (Öbf) d’assurer l’entretien du site, mais aussi de veiller sur les poissons juvéniles qui peuplent le lac. « C’est un cadeau de la vie que de pouvoir passer mes journées ici et de donner un petit coup de pouce à la nature pour se développer », reconnaît Anne-Sophie. Et de fait, le lac d’Altaussee est sans doute l’un des plus beaux open space qui soit : le canoë remplace le métro et la pause-café est agrémentée du chant des oiseaux. Quant à la collègue de bureau, elle a pour nom dame Nature.

Qualité de vie

  • L'eau cristalline du lac Altausser See © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA L'eau cristalline du lac Altausser See © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA
  • L'art de vivre alpin, le Altausser See © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA L'art de vivre alpin, le Altausser See © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA
  • Boat house in the Altausseeer Lake © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA Boat house in the Altausseeer Lake © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA
  • Boat tour with Anna Pirtscher © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA Boat tour with Anna Pirtscher © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA
  • L'art de vivre alpin, le lac Altausser See © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA L'art de vivre alpin, le lac Altausser See © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA

L’eau redonne des forces

L’eau est une ressource précieuse, qui apaise autant qu’elle donne de l’énergie. Comme la forêt, elle revêt une importance toute particulière pour Anne-Sophie, qui lui prête une force d’attraction pratiquement magique. Et comment ne pas lui donner raison ? Depuis la nuit des temps, l’homme cherche la proximité de l’eau. C’est une question d’évolution et d’atavisme millénaire : l’eau reste l’allié le plus précieux de la vie et la vue sur la rive confère une immédiate impression de sécurité. C’est ce qui explique cet effet « aimant ». C’est ce qui explique aussi qu’Anne-Sophie retourne souvent au lac d’Altaussee, y compris en dehors de ses horaires de travail, soit pour s’y ressourcer seule, soit pour y retrouver des amis.

« Le silence, la vue panoramique, l’air frais et l’eau cristalline… Travailler en pleine nature est la plus belle chose qui soit. Le gazouillis des oiseaux et le clapotis de l’eau en fond sonore ont un effet profondément apaisant, qui vaut tous les trésors du monde. »

Anna Pirtscher © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA Anna Pirtscher © © Österreich Werbung / WEST4MEDIA Anna Pirtscher, diplômée en foresterie et biologie



Programme LIFE pour l’Ausseerland

La région de l'Altausseer See, dans le Salzkammergut , est un vrai petit bijou qu’il s’agit de préserver. Le lac, d’une superficie de 2,14 kilomètres carrés, affiche un bleu foncé qui lui vaut le surnom d’« encrier », et abrite de nombreuses espèces de poissons, dont la truite, l’omble chevalier et la perche. Pour permettre à certains amphibiens menacés, comme le triton crêté ou le sonneur à ventre jaune, de se reproduire, Anne-Sophie est engagée dans le programme LIFE de l’Union européenne. Celui-ci porte notamment sur la création de mares permettant aux tritons de frayer et aux petits de se développer dans un environnement protégé. Renaturation de marais, introduction d’essences mixtes et démantèlement des retenues d’eau sont également au programme. « L’idée est de redonner à la nature l’occasion d’être un peu elle-même », sourit Anne-Sophie en allant retrouver son open space.

  • Plus de 2 000 plans d’eau, dont 62 lacs, un important système d’eaux souterraines et un réseau de voies navigables de 31 000 km en font l’un des pays les plus riches en « or bleu » au monde.
  • L’eau s’y présente dans tous ses états et sous toutes ses formes. Pour faire les grands lacs, les petits ruisseaux se fraient un chemin des montagnes vers la vallée, quand ils n’empruntent pas simplement la voie la plus courte : celle des cascades. En hiver, ce sont de gros flocons qui tombent du ciel : dès le printemps venu, ils se transformeront en eaux de fonte pour aller alimenter les lacs.
  • L’Autriche reçoit chaque année environ 92 km³ d’eau sous forme de précipitations, soit un peu plus que le volume total du lac Léman.
  • Le Salzkammergut est célèbre pour un type de pluie très particulier, appelé Schnürlregen, sorte de bruine aux gouttelettes très fines.

Une journée dans les Alpes

Envie de plus de rendez-vous avec la nature ?

Partager

Les Alpes, un art de vivre

Copyright des images

La promotion de l’Autriche en tant que destination touristique constitue le principal objectif des deux domaines www.austria.info et www.austriatourism.com.