Chercher
    • The Green Museum, facade of the Kunst Haus Vienna
      media_content.tooltip.skipped

    Friedensreich Hundertwasser, l’artiste en harmonie avec la nature

    La nature lui a inspiré son œuvre hors du commun et haute en couleur, et a également imprégné toute sa philosophie de vie.

    Penthouse view Kunsthaus Vienna, architecture by Friedensreich Hundertwasser
    media_content.tooltip.skipped

    140 000 abeilles butinent au-dessus d’Hundertwasser

    Cinq heures du matin : Thomas Zelenka démarre sa journée. Apiculteur, il s’occupe de quelques dizaines de ruches à Vienne. Deux de ses colonies d’abeilles résident sur le toit-terrasse préservé de la KUNST HAUS WIEN, espace consacré à la vie et à l’œuvre de l’artiste Friedensreich Hundertwasser. « Une véritable jungle au cœur de la ville, c’est exactement ce qui convient à mes abeilles ! Récemment, le duo d‘artistes RESANITA a étudié la biodiversité du musée dans le cadre de l’exposition Das Haus als Wirt : elles ont recensé un nombre record de 260 variétés de plantes différentes ! », s’enthousiasme Thomas Zelenka.

    Tout en vaquant à ses abeilles, l’apiculteur évoque Hundertwasser avec admiration : « Dans les années 1950 et 1960, il était déjà fermement convaincu que l’humanité future ne peut se passer de la nature et a intégré ce principe à son propre mode de vie. Aujourd’hui, dans nos sociétés occidentales, l’aspiration au retour à la terre, au rapprochement avec la nature, à la décélération est plus forte que jamais. »

    L’artiste et sa vision d’une « architecture humaine »

    Pour cet artiste extrêmement sensible, l’architecture sobre, rectiligne de l’après-guerre est une monstruosité. Il puisait l’inspiration dans les créations voluptueuses et colorées du Catalan Antoni Gaudί, mais également dans celles de l’autodidacte Facteur Cheval.

    Hundertwasser était convaincu que les formes rectilignes, les angles droits et les sols plats, la régularité stérile des fenêtres étaient incompatibles avec la nature de l’être humain et donc sources de maladies.

    Dans l’esprit d’Hundertwasser, les bâtiments constituent la troisième peau de l’être humain, après l’épiderme et les vêtements. C’est pourquoi ce dernier doit pouvoir exercer son influence créatrice sur son propre habitat.

    « Ce qui est horizontal sous le ciel ouvert appartient à la nature. Les rues et les toits devraient être boisés. En ville, il faut pouvoir respirer à nouveau l’air de la forêt. » (1972, Manifeste : Ton droit à la fenêtre, ton devoir d’arbre)

    A Portrait of Friedensreich Hundertwasser
    media_content.tooltip.skipped
    Friedensreich Hundertwasser

    Bâtiments écologiques hauts en couleur

    •                     “Kunsthaus Wien“ in Vienna by F. Hundertwasser
      media_content.tooltip.skipped

      Hundertwasserhaus

      L’artiste considérait ce projet résidentiel comme « une sorte de sculpture » et a édifié en 1985 l’un des logements à vocation sociale les plus extraordinaires au monde.
    •                     Bewachsene Dächer
      media_content.tooltip.skipped

      Rogner Bad Blumau

      Le village thermal de Rogner Bad Blumau au Burgenland compte parmi les projets les plus réussis de l’écoconstructeur.
    •                     Vienna Spittelau district heating plant - architecture by Friedensreich Hundertwasser
      media_content.tooltip.skipped

      Centrale de chauffage urbain de Spittelau

      Hundertwasser se considérait comme un « médecin de l’architecture » et n’hésitait pas à transformer les bâtiments disgracieux : « Toute maison, aussi laide et malade soit-elle, peut guérir. »
    •                     St. Barbarakirche-Hundertwasser in Bärnbach
      media_content.tooltip.skipped

      Église Sainte Barbara à Bärnbach

      L’église des années 1950 a été rénovée suivant l’imagination fantasque de l’artiste. Aux alentours de l’église, on trouve également des symboles appartenant aux autres grandes religions.

    Bâtiments écologiques hauts en couleur

    • Hundertwasserhaus

      L’artiste considérait ce projet résidentiel comme « une sorte de sculpture » et a édifié en 1985 l’un des logements à vocation sociale les plus extraordinaires au monde.

          “Kunsthaus Wien“ in Vienna by F. Hundertwasser
      media_content.tooltip.skipped
    • Rogner Bad Blumau

      Le village thermal de Rogner Bad Blumau au Burgenland compte parmi les projets les plus réussis de l’écoconstructeur.

          Bewachsene Dächer
      media_content.tooltip.skipped
    • Centrale de chauffage urbain de Spittelau

      Hundertwasser se considérait comme un « médecin de l’architecture » et n’hésitait pas à transformer les bâtiments disgracieux : « Toute maison, aussi laide et malade soit-elle, peut guérir. »

          Vienna Spittelau district heating plant - architecture by Friedensreich Hundertwasser
      media_content.tooltip.skipped
    • Église Sainte Barbara à Bärnbach

      L’église des années 1950 a été rénovée suivant l’imagination fantasque de l’artiste. Aux alentours de l’église, on trouve également des symboles appartenant aux autres grandes religions.

          St. Barbarakirche-Hundertwasser in Bärnbach
      media_content.tooltip.skipped

    Des arbres qui poussent à travers les fenêtres ? Une façade joyeusement indisciplinée ? Une authentique forêt et des ruches sur le toit ? Un espace intérieur dépourvu d’angles droits et une fantastique cour intérieure arborée ? Ouvert en 1991, le musée KUNST HAUS WIEN invite à une découverte artistique rafraîchissante. Le rêve d’Hundertwasser de bâtir une oasis en pleine ville est devenu réalité. Cette revalorisation d’un bâtiment désaffecté, un ancien atelier de meubles de l’entreprise Thonet, est fidèle aux principes de l’artiste.

    Bettina Leidl, directrice du musée, explique : « Dans les années 1970 et 1980, l’écologie intéressait uniquement certaines franges de la population. Aujourd’hui, cette question interpelle l’ensemble de la société. Nous invitons à exposer uniquement des artistes qui s’intéressent à la biodiversité, au recyclage, au changement climatique et au développement durable. »

    Ses initiatives en matière de programmation culturelle, mais aussi de fonctionnement durable, ont permis à l’institution d’obtenir l’écolabel autrichien en 2018, faisant de la KUNST HAUS WIEN le premier « musée vert » d’Autriche, dans la continuité de la réflexion critique entamée par Hundertwasser sur la place de l’être humain dans le cycle de la nature.

    A Portrait of Friedensreich Hundertwasser

    À propos d’Hundertwasser

    media_content.tooltip.skipped
    • Sa vie
      1928 - 2000
    • Ses origines bourgeoises
      Friedrich Stowasser
    • Son œuvre
      Peintre, architecte, écologiste visionnaire, militant de la protection de l’environnement
    • Refuges artistiques
      Vienne, le Waldviertel, la Normandie, Venise, la Nouvelle-Zélande
    • Son chef d‘œuvre
      Les thermes de Rogner Bad Blumau

    Sa vie

    Le jeune Friedrich Stowasser exprime tôt ses talents artistiques. Son bulletin scolaire souligne son « sens hors du commun des couleurs et des formes ». Par miracle, la mère et le fils échappent au désastre de la guerre, en dépit de l’origine juive maternelle et de l’assassinat de nombreux membres de la famille par le régime hitlérien.

    Malgré ce traumatisme, le jeune garçon dessine et peint des paysages féeriques aux couleurs vives, des forêts idylliques et des univers enchanteurs.Toute sa vie, Hundertwasser‚ a milité pour l’environnement, la protection de la nature et la défense d’une architecture humaniste. Il a créé de nombreuses affiches pour soutenir des organisations, notamment Greenpeace et la fondation Jacques Cousteau.

    Hundertwasser vivait lui-même de manière extrêmement modeste et sobre. Il recyclait énormément, avant que cette pratique ne devienne à la mode, a planté 100 000 arbres au cours de ses voyages, utilisait l’eau de pluie et l’énergie du soleil de ses refuges artistiques, y fit installer des toilettes sèches et favorisa leur milieu. Il fabriquait lui-même de nombreuses couleurs selon ses propres recettes et se posait d’innombrables questions sur la place de l’homme dans le cycle de la nature – jusqu’à sa mort en l’an 2000. Selon ses volontés, sa dernière demeure se trouve au pied d’un arbre en Nouvelle-Zélande.

    Sur les traces de Friendensreich Hundertwasser

    Plus sur la thématique

    •                     Portret Franza Liszta
      media_content.tooltip.skipped

      Franz Liszt : star du piano

      Personnalité au caractère ambigu, le pianiste et compositeur Franz Liszt (1811–1886), originaire de Raiding au Burgenland, connut une carrière exceptionnelle.
      Lire la suite
    •                     Egon Schiele, Autoportret sa šumskim mjehuricama, 1912.
      media_content.tooltip.skipped

      Egon Schiele et ses beaux paysages mélancoliques

      Egon Schiele est surtout connu pour ses silhouettes et portraits. Mais ses paysages enrichissent son œuvre d'une facette essentielle.
      Lire la suite
    •                     Cathédrale Saint-Étienne et église Saint-Pierre
      media_content.tooltip.skipped

      Vienne : principaux sites touristiques

      Vienne est un savant mélange de style impérial et de modernité ! Déambuler dans ses rues, c’est partir à la découverte de multiples facettes culturelles : une histoire vivante, de traditions reines. Pour autant, la ville regarde résolument vers l’avenir !
      En savoir plus
    •                     Aqua Dome, thermes de Längenfeld / Längenfeld, Autriche
      media_content.tooltip.skipped

      Ski et bien-être : de la piste aux thermes

      En journée, slalomer dans la poudreuse scintillante ; le soir, étirer ses muscles et articulations dans de chaudes eaux thermales.
      Lire la suite
    media_content.tooltip.skipped