• Architecture en Autriche

    Découvrez un aperçu du patrimoine architectural de l'Autriche

    Den Wein feiern Loisium

    Den Wein feiern Loisium

    Loisium

Styles architecturaux au fil de l'histoire

Le baroque

À l’époque baroque, on achetait des architectes comme les clubs de football achètent aujourd’hui les joueurs-vedettes. Chaque prince ou évêque digne de ce nom et qui pouvait se le permettre construisait à l’italienne.

Quelques exemples :

Schloss Belvedere

Schloss Belvedere

Vienna PASS / Bernhard Luck
Schloss Belvedere

Le classicisme viennois et l'Art Nouveau

L'influence de Vienne

Avec le classicisme viennois, l’architecture autrichienne s’est propagée dans les territoires de la couronne impériale. Le modèle était bien évidemment Vienne. Au fur et à mesure, on détruisit les murs d’enceinte. Des boulevards et places furent érigés, de même que de nouveaux quartiers pour répondre à la hausse de la population urbaine. La splendeur de la métropole impériale se manifestait par la Ringstrasse et ses somptueux édifices.

L’Art nouveau (1890 - 1910) est un courant artistique dont le point de départ fut Vienne, et qui eut une forte influence en Europe, et même en Amérique.

  • l’église Otto Wagner (Kirche am Steinhof)
  • Sécession, avec sa coupole dorée très caractéristique.
Vue sur le jardin « Volksgarten » à Vienne

Vue sur le jardin « Volksgarten » à Vienne

Wien Tourismus / Christian Stemper

Architecture moderne

Au cours des 20 dernières années, l’Autriche a connu un véritable réveil architectural : les témoins les plus marquant de ce renouveau sont des bâtiments futuristes


Par ailleurs, le Vorarlberg fait désormais autorité dans toute l’Europe dans un tout nouveau domaine de l’architecture, l’art de la construction en bois durable, qui vise l’harmonie avec le paysage, l’histoire de la région et l’identité de ses habitants. Les architectes du Vorarlberg sont aujourd’hui considérés comme des pionniers de l’art architectural.

Maison des Arts (Kunsthaus)

Maison des Arts (Kunsthaus)

Graz Tourismus / Harry Schiffer