Please choose Language or Country
or

Abbaye de Melk

Depuis plus de 1000 ans, Melk constitue un centre culturel et spirituel. Le musée de Melk raconte le passé et le présent de cette abbaye.
D’abord construit comme château fort des Babenberg, l’abbaye abrite depuis maintenant 900 ans des moines d’après les règles de l’ordre des Bénédictins. 
 
Dans le nouveau musée de l’abbaye, les visiteurs découvrent différentes pièces mises en scènes grâce à diverses moyens tels que l’architecture, les sons & lumières ou encore l’utilisation de divers médias. Des animations informatiques racontent l’histoire de la construction des bâtiments et de l’économie de manière intéressante et ludique.
La bibliothèque et la salle de marbre, véritables bijoux de l’architecture baroque sont absolument à voir.

Un joyau de l’histoire autrichienne


L’abbaye de Melk est un lieu empreint d’histoire. Il y a plus de 1.000 ans, cet emplacement était le lieu de résidence des Babenberg, la première dynastie d’Autriche. À l’extinction de cette influente famille, le château fort est tombé en ruine. Le monastère autour du cimetière a quant à lui prospéré. L’abbaye bénédictine érigée par Jakob Prandtauer entre 1702 et 1746 est la construction baroque la plus monumentale du pays. Chaque recoin du monastère fait partie d’une œuvre d’art complète, que ce soit l’église avec son immense coupole, l’aile impériale avec la célèbre fresque du plafond de Paul Troger ou encore le parc de l’abbaye avec son pavillon baroque. La vénérable abbaye se niche dans l’un des plus beaux paysages du pays : la Wachau. La vallée du Danube avec ses villages, ses châteaux et ses monastères historiques se caractérise par des collines recouvertes de vignes en terrasses, qui donnent naissance à d’excellents vins. Pour explorer ce paysage culturel extraordinaire, le mieux est de prendre la voie des eaux de Melk jusqu’à la charmante ville de Krems, centre culturel de la Wachau.

Pavillon baroque de l’abbaye de Melk

Un des éléments essentiels de cette œuvre d’art à part entière est le parc de l’abbaye et son pavillon baroque. Les différentes pièces du pavillon sont décorées de fresques de Johann W. Bergl, véritable maître de l’art baroque, qui mettent en scène des animaux exotiques, des jungles profondes et des indiens d’Amérique. Lorsqu’on pénètre dans le Paradiesgärtchen (jardin du Paradis), que les moines bénédictins de Melk entretiennent avec soin, on se croirait dans un autre monde. Le niveau le plus bas du parc s’appelle certes « Wüste » (« désert »), mais avec son gigantesque palmier, l’endroit est en fait une oasis de tranquillité pour le corps et l’esprit. Sur les autres niveaux, on trouve une profusion de plantes en fleurs, odorantes, médicinales ou encore comestibles, comme si le jardin d’éden s’étendait à nos pieds.

Plus d'info :
www.stiftmelk.at

L’abbaye de Melk en images

Copyright des images

La promotion de l’Autriche en tant que destination touristique constitue le principal objectif des deux domaines www.austria.info et www.austriatourism.com.